Industrie immobilière et digitalisation : formule gagnante ?

industrieimmobilieredigitalisation

La révolution du digital transforme l’ensemble des secteurs et l’immobilier tout particulièrement. Comment se comporte l’industrie immobilière face au phénomène de la digitalisation ? Qui sont les nouveaux acteurs du marché ? Quelques réponses avec l’étude annuelle du cabinet KPMG.

URMET 2020 – Bannière 1

Industrie immobilière et digitalisation : où en sommes-nous ?

 

L’industrie immobilière est bien souvent associée, à tort ou à raison, à une culture traditionnelle. Pourtant, les entreprises immobilières sont globalement investies dans la révolution digitale.  C’est ce qui ressort de l’étude internationale annuelle, menée par le cabinet KPMG, auprès des entreprises immobilières.

Premier constat : la mise en place de stratégies digitales progresse. En effet, 58 % des salariés interrogés considèrent avoir une réelle stratégie digitale en place, à l’échelle de toute ou d’une partie de l’entreprise.

Il faut noter que ce chiffre est en progression par rapport aux années précédentes. Pour mener une bonne stratégie digitale, les entreprises dénichent les profils adéquats. 95 % des sociétés immobilières interrogées comptent un collaborateur entièrement dédié à la conduite de la transformation digitale en interne.

Et on peut dire que les sujets touchant à la digitalisation sont nombreux ! En effet, les Proptech apparus ces dernières années révolutionnent l’ensemble du secteur immobilier. Nouvelles solutions, amélioration de services, utilisation des données : ces startup bouleversent d’ores et déjà et les us et coutumes du marché de la pierre.

Qui dit digitalisation dit data et utilisation des données ! Sur ce point précis, l’étude du cabinet note qu’il reste une belle marge de progression. En effet, seuls 25 % des entreprises sondés déclarent incorporer la data dans la réalisation de leur stratégie digitale. À l’inverse, près d’un tiers des répondants déclarent n’avoir aucune stratégie en matière de data.

Autre sujet incontournable lorsqu’on parle de digitalisation : la cybersécurité et la protection des données. À la question de savoir s’ils sont confiants quant à leur cybersécurité, 67 % des sociétés interrogées se déclarent très confiants ou assez confiants. Comme on pouvait s’y attendre, ce sont les entreprises qui sont les plus avancées quant à leur stratégie digitale qui fournissent le plus d’efforts en matière de cybersécurité.

La digitalisation : pour quoi faire ?

 

La digitalisation doit permettre aux entreprises d’atteindre de nombreux objectifs : réduction des coûts, amélioration de l’efficacité et meilleures prises de décisions. Pour ce faire, les entreprises pourront bénéficier de l’expertise des Proptech qui ne cessent d’innover.

Dans un univers plus que jamais concurrentiel, les entreprises sont conscientes qu’elles doivent utiliser les outils offerts par la technologie pour se différencier.

Pour les Proptech, la digitalisation c’est l’occasion idéale pour bouleverser la culture traditionnelle associée à l’industrie immobilière. Selon elles, les entreprises immobilières devraient se doter de la culture d’innovation.

L’objectif ? Faire émerger de nouvelles solutions, notamment grâce à l’émergence des Proptech et attirer les meilleurs talents.

Guide des Pros 2020 (728×150)

Quels sont les freins ?

 

Si les opportunités liées à la digitalisation ne font plus de doutes, la digitalisation n’est pas encore accomplie. C’est pourquoi les startup de la Proptech ambitionnent de développer leurs relations avec les sociétés immobilières.

Pour ce faire, plusieurs suggestions sont d’ailleurs proposées, comme la création de nouveaux comités liés à la transformation numérique. Mais aussi une pédagogie plus soutenue sur les bénéfices et les intérêts de l’utilisation de la technologie.

Autre frein notable, la qualification des professionnels qui s’occupent de la digitalisation au sein des entreprises immobilières.

Parmi les salariés en charge de la digitalisation, 65 % d’entre eux n’ont pas de connaissances sur le phénomène de la transformation digitale dans son ensemble et en dehors du seul secteur immobilier.

Un résultat plutôt logique, puisque une bonne partie d’entre eux viennent du milieu de l’immobilier ou de la construction.

Quelles perspectives ?

 

Concernant l’évolution du marché, les jeunes pousses de la Proptech sont particulièrement enthousiastes. Parmi les startup de la Proptech, 67 % d’entre eux pensent que les entreprises immobilières avec lesquelles elles travaillent vont développer de plus en plus de solutions avec eux.

Côté entreprises, les signaux sont également au vert ! 64 % des sociétés immobilières affirment qu’elles vont investir dans le digital ou dans une collaboration avec une Proptech dans les 12 prochains mois.

Dans un marché où les innovations et les nouveautés sont légion, les entreprises prennent conscience de l’impérieuse nécessité d’être agile et de s’adapter.

La technologie dans son ensemble est souvent perçue comme un coût or elle constitue une véritable opportunité. Elle permet de mieux intégrer ses systèmes, de mieux analyser ses données et, surtout, d’être plus agile.

Régis Chemouny, Associé, Responsable secteur Real Estate & Hotels, KPMG France.

URMET 2020 – Bannière 1
Guide des Pros 2020 (728×150)