Aller au contenu
Logo Monimmeuble

Rép. min., JO AN, 4 février 2009, p.822 – développement durable. éco prêt à taux zéro. crédit d’impôt. cumul

Question N° : 540 de M. Meslot Damien ( Union pour un Mouvement Populaire – Territoire-de-Belfort )   M. Damien Meslot attire l’attention de M. le ministre d’État, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement… Lire l’articleRép. min., JO AN, 4 février 2009, p.822 – développement durable. éco prêt à taux zéro. crédit d’impôt. cumul

Logo Monimmeuble

Rép. min., JO AN, 26 janvier 2010, p.847 – logement : accession à la propriété. prêts relais. mévente du bien

Question N° : 58453 de  M. Michel Vauzelle ( Socialiste, radical, citoyen et divers gauche – Bouches-du-Rhône )   M. Michel Vauzelle attire l’attention de M. le ministre chargé de l’industrie sur les problèmes que… Lire l’articleRép. min., JO AN, 26 janvier 2010, p.847 – logement : accession à la propriété. prêts relais. mévente du bien

Gérard Vinson auteur de l’ouvrage « Le loueur en meublé » aux éditions Gualino

Gérard Vinson auteur de l’ouvrage « Le loueur en meublé » aux éditions Gualino

Ingénieur en Génie Civil et Urbanisme de l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon, Gérard Vinson a dirigé plusieurs sociétés immobilières spécialisées dans le domaine de la promotion et de l’exploitation. Professionnel de l’ingénierie patrimoniale, il anime aujourd’hui Ageva, et collabore au développement d’opérations immobilières en partenariat avec les promoteurs et les exploitants.

Logo Monimmeuble

Les biens immobiliers détenus sous le régime de la loi du 1er septembre 1948

La loi du 1er septembre 1948 dite «loi 48» avait pour objectif de garantir aux locataires la stabilité de leur logement et de les protéger contre une progression trop rapide des loyers. Plus de 50 ans après son instauration, l’application de cette loi est encore d’actualité dans la mesure où une partie des personnes qui en ont bénéficié ou leurs descendants sont encore occupants des lieux.

Logo Monimmeuble

Le coût des actes notariés en France

Le coût des actes notariés en France freine l’accession à la propriété immobilière et à l’investissement immobilier. La partie de ce coût revenant aux notaires est d’autant plus sensible que les droits de mutation ont été réduits par l’État.