Règlement local de publicité : vers un tiers de publicité en moins dans les rues de Paris ?

Règlement local de publicité : vers un tiers de publicité en moins dans les rues de Paris ?

Le Conseil de Paris a voté le nouveau règlement local de publicité le 21 juin dans la matinée. Les études d’impact des nouvelles règles évaluent à 30% la réduction de la densité publicitaire sur le territoire parisien.

Depuis un vote au conseil datant de juillet 2009, un groupe de travail composé de membres du conseil de Paris, des représentants des services de l’Etat et de 13 membres issus du milieu associatif et privé a travaillé à adapter le règlement local datant de 1986. Entre juillet 2010 et février 2011, le groupe de travail a ainsi examiné et voté 175 amendements.

Fissure immeuble – Acces BTP – 728×150

La réduction du nombre et de la surface des dispositifs publicitaires devrait avoir un impact important sur le paysage urbain (suppression des zones de publicité élargie, suppression des panneaux 4mx3, augmentation de l’espacement entre les dispositifs). Les études d’impact des nouvelles règles évaluent à 30% la réduction de la densité publicitaire sur le territoire parisien.

S’agissant des enseignes, la réduction du nombre d’enseignes sur une façade ainsi que du gabarit d’un grand nombre d’entre elles inadaptés au paysage parisien se trouvera compensée sur le plan commercial, par une meilleure lisibilité et une plus grande attractivité. Ces propositions devraient avoir une incidence tout à fait positive sur la dynamique commerciale.

Les principales propositions de la révision du règlement local de publicité

  • Placer l’ensemble du territoire parisien en zones de publicité restreinte afin de limiter les excès constatés dans certaines zones (ex : le long du boulevard périphérique),
  • Supprimer les 4 par 3, ces panneaux de 12m2 principalement visible sur le périphérique et dans les quartiers limitrophes. La taille limite est désormais de 8m2,
  • Interdire totalement la publicité, à l’exception des colonnes et mâts porte-affiches à vocation culturelle, sur deux sites d’exceptions : les berges de Seine et la Butte Montmartre,
  • Limiter à 2m2 la surface des mobiliers urbains d’information à partir de 2017 (contre 8m2 pour certains actuellement),
  • Encadrer l’insertion de publicités sur les bâches de chantier, limités à 16m2,
  • Limiter la publicité lumineuse aux seuls toits terrasses,
  • Interdiction des publicités sur les bâtiments protégés et devant les établissements scolaires,
  • Instaurer une inter-distance minimum entre deux emplacements publicitaire (entre 25 et 60 mètres selon les zones),
  • Limiter la publicité sur les véhicules : 16m2 pour les bus et 2m2 pour les autres véhicules.

 

 

La publicité à Paris en chiffres

  • Sur le domaine privé : 2.413 panneaux sur les murs d’immeubles, 16 murs peints publicitaires et 24 publicités lumineuses.
  • Sur le domaine public : 1731 abri-bus/abri-taxis, 1.627mobiliers urbains de 2 à 8m², 550 colonnes d’affichage, 700 mâts porte-affiches, 390 kiosques.
  • 112.000 enseignes commerciales pour 65.000 commerces.

 

Source : www.paris.fr

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Chaîne Youtube (728×150)