Aller au contenu

Energie

Prix du gaz : une hausse autour de 5% au 1er avril

Une augmentation est à l’étude, une annonce doit être faite dans les prochaines semaines. On parle d’une hausse comprise entre 4,8 et 5,2%, toutefois Eric Besson, le ministre de l’énergie a refusé de confirmer ces chiffres pour l’instant.

 

Cette nouvelle augmentation va porter à 15% la hausse des tarifs en un an, alors que la nouvelle formule tarifaire doit désormais prendre en compte partiellement le prix du gaz naturel sur les marchés et non plus seulement l’indexation traditionnelle sur les cours des produits pétroliers. Mais dans les faits, le prix du gaz découle directement des cours du pétrole, qui sont très hauts en ce moment (au-dessus de la barre des 100 dollars) poussés à la hausse par les révoltes au Moyen-Orient.

 

Selon l’INSEE, les prix de l’énergie ont progressé de 13,7% depuis un an en France, du fait du renchérissement des tarifs de l’électricité (+6,4%) et de l’augmentation des prix des produits pétroliers (+17%).

 

L’UFC-Que Choisir s’alarme des prévisions de hausse de 5% des tarifs du gaz au 1er avril :  » Cette augmentation serait très lourde de conséquences pour le budget des ménages : l’augmentation de 15% de l’an dernier avait renchéri de 150 euros la facture des 7 millions de ménages chauffés au gaz. Ce serait 50 euros supplémentaires si l’Etat ne s’oppose pas à cette nouvelle hausse. » L’UFC-Que Choisir rappelle aussi que c’est toujours l’Etat qui fixe les barèmes des tarifs réglementés et demande donc à l’Etat « de prendre ses responsabilités et d’assurer, dans un système concurrentiel défaillant, un juste prix en s’opposant, par arrêté, à l’augmentation injustifiée demandée par GDF-Suez et ce, tant que ne sera pas en vigueur une formule tarifaire parfaitement adaptée aux réalités des conditions d’approvisionnement. »

 

L’ère de l’énergie bon marché est bien révolue, les consommateurs doivent se faire à l’idée que l’on va vers une énergie plus chère, aussi bien pour le pétrole, le gaz ou l’électricité. Il faudra faire des efforts pour réduire nos consommations, opter pour des comportements raisonnables et bien sûr optimiser la performance énergétique des bâtiments.

 

nv-author-image

Isabelle DAHAN

Rédactrice en chef de Monimmeuble.com. Isabelle DAHAN est consultante dans les domaines de l'Internet et du Marketing immobilier depuis 10 ans. Elle est membre fondatrice de la Fédération Française de l'Immobilier sur Internet (F.F.2.I.) www.ff2i.org et membre de l’AJIBAT www.ajibat.com, l’association des journalistes de l'habitat et de la ville. Elle a créé le site www.monimmeuble.com en avril 2000.

Laisser un commentaire