Indice FFB : une forte augmentation au premier trimestre 2021

Indice FFB : une forte augmentation au premier trimestre 2021

La Fédération Française du Bâtiment calcule l’indice FFB du coût de la construction (ICC FFB). Il vise à indexer des polices d’assurance. Or, cet indice voit sa variation s’envoler au premier trimestre 2021. Une augmentation de +2,733 % par rapport à l’année dernière ! SADA Assurances nous en fournit l’explication.

Indice du coût de la construction

L’indice FFB du coût de la construction (ICC FFB) est un indice trimestriel, base 1 au 1er janvier 1941. Il est calculé et mis à jour trimestriellement par la Fédération Française du Bâtiment.

Inscription NL MI 728×150

L’indice FFB du coût de la construction est calculé à partir du prix de revient d’un immeuble de rapport de type courant à Paris. Ainsi, il tient compte du coût des divers éléments entrant dans le prix de revient d’un immeuble type courant (main-d’œuvre, matériaux, taxes, etc.). Il est alors possible de suivre les variations de coût des différents éléments qui entrent dans la composition de l’ouvrage. Notons, toutefois que ce calcul ne prend pas en compte la valeur des terrains.

Indice FFB coût de la construction en forte augmentation

 

En effet, cet indice FFB a pour objectif l’indexation des polices d’assurance notamment celles des immeubles. De fait, il traduit la hausse « mécanique » des coûts de sinistres. C’est pourquoi, il est utilisé pour réviser le montant des primes d’assurances, des franchises et des plafonds de la plupart des contrats d’assurances liés à l’habitation.

Pour le premier trimestre 2021, l’indice FFB atteint la valeur de 1022,3. Ce qui représente une variation de + 2,733 % par rapport à l’année dernière. De sorte que la variation de l’indice a été multipliée par 4 par rapport au quatrième trimestre 2020. Cette tendance se confirme, car le deuxième trimestre devrait atteindre un niveau équivalent ou même plus élevé.


2021

  • 1022,3 (trimestre 1)

2020

  • 995,1 (trimestre 1)
  • 995,2 (trimestre 2)
  • 996,8 (trimestre 3)
  • 1000,5 (trimestre 4)

Un indice FFB en forte augmentation en raison de ruptures d’approvisionnement

Depuis janvier dernier, le secteur de l’immobilier et de la construction traverse une crise causée par les pénuries de matériaux et de matières premières. Cette crise est l’une des conséquences de la pandémie mondiale. Elle a engendré la désorganisation de la production internationale, mais aussi de la logistique de transport.

En premier lieu, la forte hausse des prix s’est appliquée aux matériaux suivants :

  • les produits acier et cuivre,
  • le bois de construction,
  • les autres métaux non ferreux.

Par la suite, le mouvement a gagné :

  • les plastiques,
  • le polyuréthane,
  • et le polystyrène.

Par ailleurs, la profession redoute aussi des ruptures d’approvisionnement en ce qui concerne les équipements intégrant des composants électroniques (puces électroniques et silicium).

Selon SADA Assurances comme d’ailleurs d’autres experts et organisations professionnelles, cette situation devrait durer encore de nombreux mois. En effet, le gouvernement prévoit la fin de la crise “d’ici à la fin de l’année”, avec un “point haut” durant l’été. En attendant, les chantiers de construction, de rénovation ou de réparation subissent les retards d’approvisionnement. Ils doivent faire face à d’importantes augmentations de prix des matières. Ce contexte explique la forte hausse de l’indice FFB du coût de la construction.

Guide des Pros 2021 (728×150)
Boutique en ligne – nouveauté vidéo et support (728×150)
Chaîne Youtube (728×150)
Jurisprudences 2020 728×150
Inscription Ateliers juridiques 2021 – 2022
Bonnes vacances 2021

LAISSER UN COMMENTAIRE