Etude CAPEB/IFOP sur les Français et la restauration du patrimoine

 

A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine des 17 et 18 septembre prochains, la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB), partenaire de l’événement, et l’Ifop publient une étude sur les Français et la rénovation du patrimoine ancien.

 

La CAPEB et l’institut Ifop publient la première enquête sur les Français et la restauration du patrimoine. Pour 62 % des personnes interrogées, le patrimoine bâti évoque le mieux le patrimoine de la France. Il s’agit ici du patrimoine architectural classé (monuments historiques, patrimoine mondial de l’Unesco, etc.) ou non. Le Patrimoine immatériel, à l’exemple des langues, de la culture, des arts ou de la gastronomie, est énoncé par 38 % des personnes.

 

L’étude indique également que 93 % des Français considèrent comme important la restauration et la préservation de notre patrimoine bâti. Enfin, plus de 7 répondants sur 10 jugent très utile le métier des artisans à la restauration et à l’entretien des bâtiments et des monuments, faisant ainsi de ces derniers des acteurs clés du patrimoine français.

 

Patrick Liébus, Président de la CAPEB, déclare: « Depuis plusieurs années, la CAPEB se bat pour valoriser ces savoir-faire uniques et former davantage de professionnels qualifiés à la préservation de notre patrimoine. Les entreprises artisanales du bâtiment intervenant sur le bâti d’avant 1940 réalisent en moyenne 9 chantiers par an liés au patrimoine. Nous sommes fiers que les Français reconnaissent le travail de qualité effectué par les artisans pour entretenir, rénover et réhabiliter tous les ouvrages qui portent les traces de notre histoire. »

 

Fiche technique

Cette étude a été réalisée par Internet auprès d’un échantillon de 1002 individus, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage, région, catégorie d’agglomération.) Dates de terrain : du 2 au 4 août 2011.

 

 

Tout ce qu’il faut savoir sur l’entretien du patrimoine

 

  • L’intervention sur des chantiers de rénovation du bâti ancien nécessite des savoir-faire spécifiques. La CAPEB a mis en place des modules de formation pour renforcer les connaissances des entreprises artisanales sur la restauration du patrimoine ancien et des monuments historiques (évaluation du bâti ancien, histoire des styles et iconographie religieuse, patrimoine et développement durable, etc.).
  • La CAPEB délivre également un Certificat d’Identité professionnelle (CIP) Mention Patrimoine qui permet de faire connaître les capacités des entreprises artisanales sur le marché du patrimoine.600 artisans sur l’ensemble du territoire détiennent cette identification qui sanctionne une formation adaptée en culture et histoire de l’architecture et des références de chantier (de moins de 2 ans) sur du bâti d’avant 1940.
  • Pour les jeunes vocations, il est possible d’intégrer un bac pro «Intervention sur le patrimoine bâti: maçonnerie, charpente, couverture.»

 

 

 

Source : www.capeb.fr

La CAPEB, Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment, est le syndicat patronal représentant l’artisanat du bâtiment