Drimki.com, le site « qui voit l’immobilier autrement »

Drimki.com

Accélérateur de transactions immobilières, Drimki.com dévoile sa carte météo pour le mois de septembre 2010. Drimki suit l’évolution des prix du marché régulièrement, en mesurant l’évolution mois après mois sur Paris et sa région.

 

URMET 2020 – Bannière 1
Les Copros Vertes (CERQUAL)
Conciergerie digitale ProArchives

L’analyse de Drimki : Septembre marque le retour des acheteurs

 

Le neuvième mois de l’année a confirmé la remontée des prix sur Paris et sa région proche. Les acheteurs sont de retour, notamment chez les Parisiens qui sont de plus en plus nombreux à chercher à se loger et à acheter. Le nombre de transactions reste malgré tout assez faible, les biens mis en vente étant assez rares. Parallèlement, le pouvoir d’achat des emprunteurs ne cesse de croître, avec des taux d’intérêts encore très bas. La réunion de tous ces facteurs a ainsi entrainé une hausse globale des prix sur Paris et sa région, la capitale enregistrant une augmentation de 0,49% entre août et septembre, alors que la banlieue proche affiche une hausse des prix moyens de 0,52% sur la même période. Sur le dernier trimestre, les prix ont grimpé de 0,71% sur Paris et de 0,91% sur la banlieue, confirmant l’installation des prix à la hausse sur la région parisienne.

 

Les arrondissements de la capitale : Un record pour Paris

 

Le marché immobilier de la capitale ne cesse de croître ces derniers mois avec un record atteint en septembre. Le prix moyen au m² s’est ainsi élevé à 7.287 euros, montant jamais égalé jusqu’ici. La crise semble donc n’être qu’un mauvais souvenir, même si l’explication à de tels prix réside dans la rareté des biens, notamment sur les grandes surfaces, alors que les acheteurs sont toujours plus nombreux. La plupart des arrondissement de Paris sont « acheteurs » et seuls les 13ème et 14ème arrondissement étant encore « vendeurs ». A noter que 10 arrondissements dépassent les 7.000 euros le m², avec un record pour le 6ème arrondissement, qui dépasse les 10.000 euros. A l’inverse, quelques arrondissements restent sous la barre des 6.000 euros le m², notamment le 19ème, dont le prix moyen s’établit à 4.993 euros. Au final, l’évolution des prix, entre août et septembre, varie de – 0,59% pour le 14ème arrondissement (7.288 euros le m²) à + 1,63% dans le 17ème arrondissement (6.424 euros le m²).

 

La banlieue proche de Paris : 22 communes – des prix tirés par Paris

 

La flambée des prix parisiens s’est propagée à la banlieue proche où les prix ont eux aussi sensiblement augmenté. Seules deux villes étaient « vendeuses » en septembre, Montreuil où les prix ont baissé de 1,13% à 4.261 euros le m² et Pantin, dont le prix moyen a limité la baisse à 0,71% en septembre (3.467 euros le m²). La plupart des autres villes sont passées « acheteuses », entraînant une hausse globale des montants négociés, le prix moyen sur la région s’établissant à 5.896 euros le m².

A noter tout de même que les villes ne sont pas toutes logées à la même enseigne. Ainsi, Saint Denis reste la ville la moins chère, avec un prix moyen au m² de 2.863 euros, stable sur le mois de septembre. A contrario, Neuilly-sur-Seine continue à côtoyer les prix parisiens avec une hausse de 0,96 % à 7.109 euros le m². Seuls Levallois et Saint-Mandé voient leurs prix dépasser la moyenne de la région, alors que Boulogne enregistre une baisse de son prix moyen, passant sous cette barre. Au final, l’évolution des montants négociés dans la région s’établit de -1,13 % pour Montreuil et +1,61 % pour Saint-Ouen, qui se négocie à 3877 euros en moyenne le m².

 

Sources : www.drimki.com

 

L’élaboration des prix est conçue à partir des ventes réalisées chaque mois par les partenaires de Drimki (320 partenaires). Ainsi, Drimki reconstitue un prix moyen du marché à partir des ventes uniques et isolées récoltées sur le mois grâce à un algorithme d’estimations. Par ailleurs, l’équipe d’ingénieurs de Drimki a développé un système qui permet d’analyser finement les évolutions du marché. Enfin, les tendances de marché sont analysées à partir de l’activité du site : estimations, mise en vente et recherches de biens.

Guide des Pros 2020 (728×150)