5 questions à Aymeric DEFRANCE et Jean-Marc BOUJU de la société PROTEXA

5 questions à Aymeric DEFRANCE et Jean-Marc BOUJU de la société PROTEXA

Présentez-nous la société Protexa en quelques mots

Aymeric DEFRANCE : La société Protexa voit le jour en 2006. À l’époque, la Loi évolue et permet l’informatisation des registres dits « Loi Hoguet ». Le groupe Publilégal travaillait depuis 1974 sur ces registres, notamment dans le cadre de la procédure d’information en cas de changement de Garantie immobilière. Publilégal a mis son fort savoir-faire en informatique au service de ce nouveau Marché, en créant un logiciel fiable et sécurisé.

À qui s’adressent vos produits et services ?

Jean-Marc BOUJU : Initialement, Protexa a été conçu  dans le but de sécuriser les démarches légales liées aux professions immobilières, notamment la tenue informatique des registres Loi Hoguet.

Ainsi, nous avons toute une gamme de services à destination des agents immobiliers.  Les registres « Loi Hoguet », les fonds documentaires, mais également de nombreux outils facilitant la mobilité des actions faites depuis l’agence ou améliorant sa propre publicité.

Aymeric DEFRANCE : Aujourd’hui, Protexa utilise également son savoir-faire pour proposer de nouveaux services, tels que les registres électroniques pour les enquêtes publiques, dans les administrations couplés à des outils de signatures numériques.

Quel est votre bilan pour l’année 2012 ?

Jean Marc BOUJU : En 2012, nous avons consolidé notre savoir-faire sur la partie registre. Les agents immobiliers ont maintenant accès à un outil entièrement en ligne. Les fonds documentaires ont été revus pour offrir plus de souplesse et encore simplifier le travail des agents immobiliers. Cela s’est vu sur le nombre d’agences utilisant et recommandant Protexa.

Concernant la partie immobilière, nous avons également préparé des nouveautés qui seront bientôt disponibles. Notamment la signature électronique sur iPad.

Comment envisagez-vous les évolutions techniques et législatives des années à venir ?

Aymeric DEFRANCE : Les deux sont liés. À chaque nouvelle modification de loi, notre produit est actualisé et repensé pour un meilleur respect des législations et de la profession.

Même implication concernant l’évolution, souvent rapide, des supports électroniques. Certaines fonctionnalités du logiciel s’utilisent sur des outils informatiques actuels tels que les tablettes numériques, pour plus de mobilité.  Nous pensons que d’ici quelques années, le tout numérique va arriver. La technologie se simplifie, et les habitudes évoluent. C’est pour cette raison que nous préparons le terrain avec l’iPad.

Quelles sont les prévisions de développement de la société Protexa ?

Jean Marc BOUJU : En tant que société agile, nous sommes à l’écoute du client. Beaucoup d’améliorations récentes sont dues à des remontées clients. À partir de Protexa, vous pouvez maintenant éditer vos factures, utiliser des axes analytiques pour vos statistiques, etc… Des modules que nous ne pensions pas intégrer dans le produit initialement, mais qui font réellement sens dans l’utilisation de Protexa par nos clients.

PROTEXA est une société du groupe PUBLILEGAL. Le Groupe PUBLILEGAL, depuis 1846, met au service des professionnels et des administrations une chaîne de compétences et de moyens permettant la meilleure réalisation de toutes les obligations de formalités et de publicités prévues par des textes légaux, administratifs et réglementaires.

www.protexa.fr

 

Aymeric DEFRANCE
Co-Gérant du groupe PUBLILEGAL

Jean-Marc BOUJU
Responsable de projet chez PROTEXA